Depuis les années 1990, le marché de la production biologique a connu un développement considérable dans la plupart des pays développés. Le développement de l’agriculture biologique est très majoritairement concentré sur le marché de l’Amérique du Nord et Europe. Malgré le faite que les surfaces converties à l’agriculture bio est faible en France, ce type de production s’est développé durant les dernières décennies.

Développement du marché de l’agriculture bio

En 2004, le marché des produits alimentaires bio atteignait 23,5 milliards d’euros dans l’Union européenne. En 2005, ce marché était de 1,6 milliard d’euros rien qu’en France. On constate que depuis 1999, l’augmentation annuelle moyenne du développement de l’agriculture biologique est de 9,5 %. L’avantage avec l’agriculture bio est que ce mode de production bénéficie d’une image positive chez les consommateurs. Toutefois, ce petit marché ne dépasse pas quelques pourcentages de la consommation alimentaire des ménages.

L’amélioration du développement de l’agriculture biologique se traduit par l’inquiétude des consommateurs vis-à-vis des crises sanitaires de la production conventionnelle ainsi que l’arrivée des produits OGM. Un autre facteur qui a permis une grande croissance du développement de l’agriculture biologique, le fait que de nombreux consommateurs qui ne fréquentent pas les circuits traditionnels des boutiques spécialisées et la vente directe sur les marchés de plein air peuvent désormais se procurer des produits issus de l’agriculture bio en se rendant dans la grande distribution.

Petit historique de l’évolution de l’agriculture biologique

En 1995, l’agriculture biologique représentait 0,42 % de la surface agricole utilisée en France. Suite à une période de stabilité relative, le développement de l’agriculture biologique a vécu un nouvel essor depuis 2008 notamment à la suite du Grenelle de l’environnement. L’amélioration de l’agriculture bio est telle qu’en 2013, cette filière concerne 5,3 % des exploitations et 3,9 % de la surface agricole utilisée ce qui représente une surface totale de 1 060 726 ha. Pour convertir une exploitation agricole en terrain réservé à l’agriculture bio, il faudra patienter 2 ou 3 ans.

Objectifs nationaux du développement de l’agriculture biologique

La loi concernant la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement n° 2009-267 du 3 août 2009 a déterminé un objectif de 6 % de la surface agricole utilisée pour 2012 et pour 2020, la surface devrait atteindre 20 %. 20 % de produits bio devront être mis dans les commandes de la restauration collective publique pour 2012. Les objectifs n’ont pas été atteints durant l’année 2012, car, sur les 68 % des établissements de restauration publique qui proposent du bio, la part de produits bio ne représentait que 12 %.